Concerts Scolaires

Zoom Zoom + Zoom ++



LOUIS XIV OU LE POUVOIR DES ARTS


Mercredi 10 octobre 2018 à 9h30 et 11h

Collège des Bernardins, 20, rue de Poissy        75005 Paris

01 42 27 79 90                     marianne.vourch@wanadoo.fr


" A Versailles, protéger les arts et les créateurs est aussi important que de gagner une bataille. Louis XIV accorde à la musique une place centrale dans l'affirmation du pouvoir royal..."




 PRESENTATION : 


Ce concert propose un programme emblématique de la politique de Louis XIV qui à travers la danse, la musique, le théâtre... affirme son pouvoir non seulement en France mais dans toute l'Europe.

A Versailles, protéger les arts et les créateurs est aussi important que de gagner une bataille. Louis XIV accorde à la musique une place centrale dans l'affirmation du pouvoir royal.

Le Roi-Soleil établit un mécénat intensif très brillant concernant tous les arts afin d'apporter la gloire à son règne. L'architecture, la peinture, la musique et le théâtre sont utilisés pour assurer le rayonnement du roi dans son royaume mais également à l'égard des autres monarchies européennes.

Le contrôle des Lettres permet aussi d'avoir une emprise sur les esprits. Ainsi le mécénat le mécénat royal continue d'être, sous louis XIV, une composante de l'absolutisme.

En subventionnant les différents artistes, il est l'orchestrateur d'une majeur partie de la politique artistique du Grand siècle. Encore appelé "siècle d'or", le XVIIè siècle est indissociable du règne de Louis XIV. En effet la France atteint son apogée culturelle et rayonne ainsi sur toute l'Europe.

Par ses commandes royales, Louis XIV a désormais la main mise sur tous les aspects de la royauté: la politique, la religion, les impôts mais aussi les arts. .


 PROGRAMME : 


Couperin, un grand compositeur au service de la famille royale
Le style musical français à travers la forme caractéristique de la suite de danse
Suite instrumentale Couperin , Premier Concert Royal.
Prélude
Sarabande
Gavotte
Menuet Solo dansé, chorégraphie de Ballon. Vers 1705-10
Gigue

Les artistes de la cour au service de la religion
Beth. Plorans ploravit.
Extrait des Premières Leçons de Ténèbres du Mercredi Saint (1714) – François Couperin.


La naissance de la Comédie Ballet, la collaborationd es arts, Molière Lully, Beauchamp

Extrait du Bourgeois Gentilhomme (1670) ; Musique de Jean-Baptiste Lully.
- Marche cérémonie des Turcs
- La Sarabande des Espagnols - Solo Hubert - Chorégraphie de Favier (membre de l’Académie Royale de danse).
- Chaconne des Scaramouches


Le grand genre tragique, l’exaltation de l’héroïsme – la gloire contre l’amour

Armide, Tragédie Lyrique, 1686, Lully.
Acte V, scène 6. Armide et Renaud.
Renaud déclamé parlé par Hubert (avec ou sans clavecin).

La réprésentation du Roi Soleil dans le Ballet de cour
- Texte tiré du livret du Ballet Royal de la Nuit, 1653. Xe Entrée, Récit de l’Aurore / Le Roy représentant le Soleil levant
- Prélude en Sol mineur Clavecin Solo.
- Entrée Grave - évocation d’Apollon dans le prologue de la Pastorale Héroïque « Acis et Galatée », Lully, 1686.

Le cérémonial de Versailles, et ses divertissements, modèle pour les cours Européens
Evocation du Bal du Mariage du Duc de Bourgogne (1697) tirée de l’Histoire générale de la danse de Bonnet
La Bourgogne, danse de couple
Courante Bourrée, Sarabande – Passepied
Chorégraphie de Pécour (maître à danser de la Duchesse de Bourgogne, et compositeur des ballets à l’Opéra de Paris) notée et publiée par Feuillet en 1700.
Musique anonyme


 ARTISTES : 


Domitille Vigneron, violon
Karolina Herzig, clavecin
Hubert Hazebroucq, danse
Sabine Novel, soprano













 



Accès direct

Ecoles & Collèges

Newsletter


Services

La salle de concert

Collège des Bernardins
20, rue de Poissy - 75005 Paris
Bus n°63, 86, 87, 24, 67, 47, 89
Metro : Cardinal Lemoine, Maubert-Mutualité, Jussieu

Sur le réseau


Nous Contacter

Marianne Vourch Production
9, rue des Saints-Pères
75006 Paris
Téléphone : 01 42 27 79 90
Email: marianne.vourch@wanadoo.fr