Concerts Scolaires

Zoom Zoom + Zoom ++



LA REVOLUTION ET LES ARTISTES RUSSES DE 1917 A 1941

OU LE TRIOMPHE DE L'ARTISTE


Mercredi 11 octobre 2017 à 9h et 11h

Vendredi 13 octobre 2017 à 10h


Collège des Bernardins, 20, rue de Poissy        75005 Paris

01 42 27 79 90                     marianne.vourch@wanadoo.fr


"Comment les artistes ont-ils annoncé la révolution? Comment ont-ils ensuite obéi ou échappé au réalisme socialiste désireux d'annihiler toute création? Le Triomphe de l'artiste, c'est finalement le pouvoir de l'art sur celui qui veut sa mort..."




 PRESENTATION : 


La Révolution russe surgit en plein coeur de la 1ère Guerre Mondiale en deux temps : février et octobre17. Le tsarisme bascule soudainement dans le bolchevisme. Lénine, figure de proue du nouveau régime prend les rênes du pays et proclame la paix avec l’Allemagne et la dictature du prolétariat, alors même qu’une guerre civile fait rage entre les Rouges et les Blancs. Comme souvent, l’art anticipe ces changements politiques radicaux. Grâce aux brillants collectionneurs Chtchoukine et Morosov, les artistes russes étaient depuis longtemps sensibilisés aux nouvelles tendances de l’art occidental.

Gagnés par la frénésie créatrice, ils s’organisent en groupes d’avant-gardes, cherchant à dépasser non seulement les canons académiques mais aussi les limites de la représentation. Poètes, peintres et musiciens travaillent de concert, comme en témoigne leur première oeuvre commune – l’Opéra Victoire sur le soleil jouée en 1913 à St Pétersbourg. Les scènes européennes accueillent des artistes d’exception comme ceux des Ballets Russes , ou encore Stravinski et Scriabine. Après la Révolution, une nouvelle diaspora (Nabokov, Berdiaev, Tsvetaïeva, Chagall, Rachmaninov) porte souvent un regard critique sur la destinée de l’ancien Empire.

En URSS, la vie culturelle est rapidement réorganisée sous la tutelle du Commissariat du peuple à l’instruction : diverses écoles, associations officielles et syndicats exercent le contrôle sur les artistes, poètes et musiciens. La Révolution est interprétée de deux manières diamétralement opposées : les défenseurs d’un art radical et révolutionnaire (Mossolov, Vertov, Maïakovski, Akhmatova) se heurtent à ceux qui prônent l’éducation du peuple avec des messages simples et intelligibles. L’accès de Staline au pouvoir fera déchanter la plupart des artistes d’avant-garde.

Le Congrès de Kharkov en 1930 marque la mise au pas des écrivains placés désormais sous l’égide du Réalisme socialiste. Cette nouvelle esthétique sera également imposée au monde artistique et musical ( Eisenstein, Prokofiev). En 1936, Staline fustige violemment Lady MacBeth de Mzensk, poussant Chostakovitch à abandonner l’opéra au profit de la musique instrumentale soutenant la propagande d’Etat. En 1936, Staline fustige violemment Lady MacBeth de Mzensk, poussant Chostakovitch à abandonner l’opéra au profit de la musique instrumentale soutenant la propagande d’Etat.

En 1936, Staline fustige violemment Lady MacBeth de Mzensk, poussant Chostakovitch à abandonner l’opéra au profit de la musique instrumentale soutenant la propagande d’Etat Si certains auteurs reconnus comme Gorki ou Cholokov adhèrent aux thèses d’une littérature prolétarienne, d’autres , à l’image de Boulgakov ou de Mandelstam, oeuvrent dans la clandestinité au risque parfois de perdre la vie. En 1939, au moment de la signature du pacte germano-soviétique, les élans révolutionnaires sont définitivement brisés et les artistes se voient contraints de célébrer le culte de la personnalité.


 PROGRAMME : 


Quatuor à cordes de Chostakovitch et Prokofiev


 ARTISTES : 


Le quatuor Zaïde est né il y a sept ans porté très vite par une série de succès lors de concours internationaux et par la rencontre de l'un des membres du quatuor Alban Berg: Hatto Beyerle.

Le chemin parcouru depuis a fait voyager cette petite formation de quatre jeunes femmes dans le monde entier, à pratiquer un large répertoire et à partager leur passion pour la musique de chambre avec nombre de musiciens remarquables.


En 2010, un an seulement après sa constitution, le quatuor a déjà remporté une impressionnante série de prix : le prix de la presse internationale décerné à l'unanimité au concours international de quatuor à cordes de Bordeaux, le 3e prix du concours international de quatuor à cordes de Banff (Canada), et le 1er prix du concours international Charles Hennen à Heerlen (Hollande). À ceux ci s'ajoute un premier prix au concours international de Pékin un an plus tard.

L'odyssée du quatuor Zaïde le mène à se produire en Europe à la Philharmonie de Berlin, au Wigmore Hall et au Barbican à Londres, au Musikverein de Vienne, au Concertgebouw d’Amsterdam, à la Philharmonie de Cologne et du Luxembourg, au Laeiszhalle de Hambourg, au Festspielhaus de Baden Baden, au Konserthuset de Stockholm, au Bozar à Bruxelles, au Palais des Arts de Budapest, à l'Auditorium de Barcelone, à la Fondation Gulbenkian de Lisbonne, au Megaron d’Athènes, au Town Hall de Birmingham, au Stage Gateshead de Newcastle, et pour des tournées en Irlande, en Suède et en Italie.
Et aussi hors du continent: au Jordan Hall à Boston, au Merkin Hall à New York, à la Biblioteca de Luis Arango à Bogota, à l’auditorium de la Cité Interdite de Pékin, au Beijing Concert Hall...
Quand elles sont chez elles à Paris, on a pu entendre les quatre musiciennes au Théâtre des Champs Elysées, au théâtre de la ville, à la Philharmonie, aux bouffes du Nord et bientôt au Musée d’Orsay.

Si les festivals et les tournées leur font sillonner l'espace, les membres du quatuor Zaïde explorent aussi le temps et l'histoire. La jeune formation met un point d'honneur à ne pas se spécialiser dans un répertoire spécifique, convaincue que la musique d'hier éclaire l'actualité et qu'on ne peut comprendre la musique du passé sans habiter celle d'aujourd'hui.

Fondateur de la discipline du quatuor à cordes, Joseph Haydn reste toujours au coeur des activités du groupe : les premiers pas se font sur une partition de Haydn, et la fréquentation assidue de ce compositeur mène en 2012 à la victoire du concours international Joseph Haydn à Vienne ainsi que trois prix spéciaux dont la meilleure interprétation d’un quatuor de Haydn.
Plus récemment, en décembre 2015, chez le label NoMad Music, un deuxième album est consacré à Haydn avec les six quatuors de l'opus 50.

En ce qui concerne la musique d'aujourd’hui, le quatuor Zaïde a créé deux oeuvres en 2016, un quatuor de la jeune italienne Francesca Verunelli commandé grâce au concours du programme Écho Rising star, ainsi qu'un quintette avec piano de Marco Momi en partenariat avec l'Ircam. À ces premières s’ajoutent des pièces de Xenakis, Gubaïdulina, Dutilleux, Pintcher, Reich, Rihm, Harvey...
Les musiciennes sont également férues de musique moderne comme l’atteste leur premier disque qui comprend les deux quatuors de Janacek et le quatrième quatuor de Martinú. Résidentes à la fondation Singer Polignac, c’est sous l'égide de la princesse de Polignac, amie et mécène de Ravel et Fauré que le quatuor pratique la musique française.

Le quatuor aime élargir son cercle à de nouveaux venus et partage volontiers ses concerts avec des partenaires tels que Miguel Da Silva, Yovan Markovitch, Jerôme Pernoo, Julian Steckel, Edgar Moreau, les pianistes Alexandre Tharaud, Bertrand Chamayou, Adam Laloum, David Kadouch, Jonas Vitaud, Beatrice Rana, Abdel Raman el Bacha et des amis comme le Quatuor Voce et le Koos Quartet.

Au début de son histoire, le quatuor a étudié un an à Vienne avec Johannes Meissl, membre du quatuor Artis et a participé de nombreuses fois à L'European Chamber Music Academy fondée par Hatto Beyerle.
Il a été lauréat 2010 du programme « Génération Spedidam », soutenu par le Mécénat musical de la société générale, ensemble lauréat HSBC 2010 du Festival d'Aix en Provence, 1er prix 2011 du concours de la FNAPEC et a été l'invité en résidence à l'Académie Musicale de Villecroze .

Leslie Boulin Raulet joue un violon D'Aldric de 1810 gracieusement prêté par la fondation Zilber-Vatelot-Rampal. Juliette Salmona joue un violoncelle de Claude-Augustin Miremont prêté par « l'association des amis du violoncelle ».

Le Quatuor Zaïde apparaît régulièrement sur les petites ondes comme sur les grandes.

Premier violon : Charlotte Juillard
Deuxième violon : Leslie Boulin Raulet
Alto : Sarah Chenaf
Violoncelle : Juliette Salmona







 



Accès direct

Ecoles & Collèges

Newsletter


Services

La salle de concert

Collège des Bernardins
20, rue de Poissy - 75005 Paris
Bus n°63, 86, 87, 24, 67, 47, 89
Metro : Cardinal Lemoine, Maubert-Mutualité, Jussieu

Sur le réseau


Nous Contacter

Marianne Vourch Production
9, rue des Saints-Pères
75006 Paris
Téléphone : 01 42 27 79 90
Email: marianne.vourch@wanadoo.fr